Flou artistique et portrait topless en lumière continue

Que ça soit en peinture ou en photographie, le portrait reste un sujet de prédilection. La peinture selon le talent de l'artiste donne beaucoup plus de liberté grâce à l'imagination et au talent du peintre.


Au début de son histoire, la photographie a été le refuge des "peintres ratés"...Il n'est pas judicieux de comparer ces deux disciplines même si elles ont des bases communes : sens artistique de la composition et perception de la lumière. Là où cela diffère c'est l'usage des pinceaux.


L'artiste photographe dispose de cinq gros pinceaux qu'il doit manier avec agilité et subtilité.

-La lumière : écrire avec la lumière tel est l'étymologie du mot photographie.

-Le cadrage : Donner sa vision personnelle d'une scène grâce à son regard et le choix de la focale.

-La mise au point : Savoir focaliser son regard sur le détail à mettre en valeur.

-La vitesse : Trouver le temps de pose adapté au sujet.

-La surface photosensible : Numérique ou argentique dans les deux cas déterminé par les ISO.


Le sixiéme gros pinceau c'est le travail en chambre noire ou Photoshop, qui reprend presque tous les principes utilisés en labo photo.


Pour en revenir au portrait photographique, le plus bel artifice utilisé en portraits par les photographes, reste le flou artistique. La notion est vague, cela regroupe les flous de netteté dûs à la mise au point. Les flous de bougé dûs à un temps de pose lent. Sur cette dernière méthode le résultat sera beaucoup plus aléatoire même si avec l'experience il est possible d'anticiper le rendu. Comme dit un vieux dicton : "Une image vaut mille mots"...voici trois images pour illustrer le flou artistique dans tout ses états. Bienvenue dans mon studio...


Un bel effet de mise au point optimisé grâce aux bascules et décentrements permet un contrôle optimal du cadrage et de la mise au point focalisé sur les yeux. C'est une des règles primordiale en photographie de portrait.

"Les yeux sont le miroir de l'âme." Cicéron. En effet en photographie de portrait tout se passe à travers le regard du modèle pour faire transparaître sa personnalité à travers l'objectif. C'est pour cela que le grand public associe photographie et émotion.



Sur le portrait ci dessus, je crée du dynamisme grâce au bougé dû à un temps de pose lent : cela se voit au niveau de la main et des cheveux...Je renforce l'effet flouté grâce au grain de la pellicule argentique couleur. L'arrière plan flouté est beaucoup plus granuleux que si'il avait été réalisé en numérique. Même si les Derawtiseur permettent de rajouter du grain de façon à simuler le grain argentique. On n'obtient jamais le résultat identique au film. Par contre la netteté est beaucoup plus piquée en numérique, surtout avec des objectifs dédiés au digital.


"Le noirblanc c'est magnifique..." surtout le flou artistique crée par le grain argentique. C'est magique et onirique. Plus on monte dans les ISO plus le grain argentique est gros et plus le flou artistique est beau. Le grain argentique donne un coté pictorialisme. En plus il est possible de faire un tirage en chambre noire pour avoir vraiment un exemplaire unique.


Pour conclure, inclure du flou artistique dans un portrait lors de la prise de vue permet de donner un coté inhabituel contrairement aux images numériques ou le flou artistique est rajouté artificiellement par les algorithmes du smartphone pas toujours maitrisé. L' IA a ses limites dans la gestion artistique des émotions. D'ou la nécessité de faire appel aux services d'un vrai Photographe maîtrisant le flou artistique..."Call me now :-)"