top of page

Ingénieur scannériste sachant scanner un Kodak Disc Film avec VueScan sur un Super Coolscan 8000 ED

Scanner ses archives même dans des formats atypiques amateurs comme le Kodak Disc Film

A l'ère du tout numérique, le grand public a appris à sauvegarder précieusement ses archives familiales sur le cloud. Ce qui lui assure une garantie par le fournisseur du service, de pouvoir transmettre et de pouvoir les consulter en ligne de n'importe quel endroit par différents membres de la famille et ce pour une durée indéterminée. Beaucoup plus pratique et sécurisé que quand un seul membre de la famille détient les précieux tirages argentiques d'époque dans des boîtes à chaussures. Les supports physiques digitaux présentent eux aussi des faiblesses. Les risques d'effacement sont multiples. Il est toujours recommandé de multiplier les fichiers sur différents supports. Que ça soit des disques durs magnétiques ou SSD, des cd-rom ou autres disc optique, des clés usb et au tout début du numérique, des disquettes!!! D'ailleurs elles rappellent le design du Kodak Disc Film de par sa forme. Nous étions dans les années 80's le floppydisk 3,5 inch était un gage de modernité absolu.



Le Kodak Disc Film un fiasco commercial de Kodak

Un tel support aurait pu en effet annoncer la transition analogique numérique , surtout qu'en 1991 Kodak avait lancé le Kodak Photo CD. Ce Cd-Rom contenait des images digitalisées en JPG. Un grand pas vers l'archivage digital des photos numériques. Pour en revenir au Kodak Disc Film le négatif était tellement petit : 10 mm par 8 mm. Cela permettait de générer des tirages standard de 10 cm par 8 cm maximum. Le grain était rapidement présent étant donné que l'image était agrandie 10 fois. De plus on ne pouvait réaliser que 15 vues. Les appareils étaient grand public mais pas forcément de taille réduite par rapport aux compact 24/36 amateur. De plus tout les minilab de l'époque n'étaient pas équipés pour ce format. De nos jours il est assez difficile de trouver des lots de films périmés en ce format qui a été arrêté en 1999 pour laisser place à l'APS. Nous nous contenterons donc de scanner seulement les photos réussies. Car techniquement ces appareils étaient techniquement proche des appareils photo jetables avec flash intégré. La netteté était réglée sur l'infini, l'ouverture unique, le flash intégré réglé sur le diaph d'ouverture pour une distance de 2/3 métres. Pour le reste on comptera sur la latitude de pause du négatif .


Le 6*6 a une surface 39 fois plus grande que le Kodak Disc Film. Concernant la numérisation, il ne faudra pas s'attendre à des merveilles. En scannant à 4000 DPI nous obtiendrons un fichier 1700/1400 pixels. En 300 DPI cela permettra de faire des tirages 12*14 cm guère plus grands que ceux réalisés en argentique lors du développement du film. Numériser le négatif permettra donc de donner une pérennité aux images, car le négatif couleur peu se dégrader avec le temps s'il est archivé dans de mauvaises conditions.



Utiliser le passe-vue ((Universal film holder (#7)) avec le module Kodak Disc Film sur un Nikon Coolscann 800

Dans ce cas j'utilise encore le  (Universal film holder (#7)) de Stephan imprimé en 3D. Sa chaine Youtube est visible à cette adresse : https://www.youtube.com/@coolscan 


Ce passe-vue est bien pensé. Il n'est pas nécessaire de démonter le disque en plastique associé au négatif. Trois vue seront masquées; il faudra donc décaler le négatif d'un cran pour pouvoir scanner les 3 vues masquées.

Les bandes de code magnétique suivantes devront être appareillées au passe-vue : vue unique au centre et format 6/9 cm



Comment choisir les bon réglages dans VueScan : Menu Entrée


Il suffit de renseigner les différents paramètres comme indiqué ci dessous


- Dans ce cas le document est un "Film Négatif couleur"


- Zone d'aperçu "maximum" (on affinera dans le menu sélection)


- 48 bit RVB pour avoir le maximum d'informations.


-Il faut dire "Non" à la numérisation par lot.


-Choisir valeurs de numéro du cadre, comme c'est une vue unique.


-Numéro du cadre : 1


-Décocher : Numériser à partir de l'aperçu


- 1000 DPI pour la résolution de l'aperçu c'est plus rapide et suffisant


- 4000 DPI pour la résolution de numérisation


-J'ai désactivé la Rotation puisque toutes les images sont sur un disque


-Concernant la mise au point automatique bien sélectionner "aperçu".


-Nombre d'échantillons: 1. Cette option est appréciable pour les films difficiles à exploiter. Pour un film bien exposé la valeur 1 convient parfaitement.


-J'ai activé le "mode précis" pour gagner en précision


-J'enregistre en format TIF pour enregistrer en 48 bits. Plus de précisions dans le menu Sortie


-Avant de cliquer sur "aperçu" et ensuite "numériser" s'assurer que les paramètres des menus suivants soient bien paramètrés.


Interface du Logiciel Vuescan  avec les options professionnelles
Interface du Logiciel Vuescan avec les options professionnelles

Comment choisir les bons réglages dans VueScan : Menu Sélection


Il suffit de renseigner les différents paramètres comme indiqué ci dessous :


- Taille de Sélection : choisissez Manuel ce format est atypique


-Pencher : comme il s'agit d'un disque, il faut ajuster la sélection manuellement en trouvant l'angle adéquat pour sélectionner l'intégralité de l'image.


Comme le négatif est parfaitement plan dans le passe-vue, la netteté sera uniforme. S'assurer que le sélecteur de netteté est bien dans la zone de sélection au centre de l'image.


Interface du Logiciel Vuescan menu Sélection
Interface du Logiciel Vuescan menu Sélection

Comment choisir les bons réglages dans VueScan : Menu Filtre

Dans ce cas, je me suis contenté de laisser les paramètres par défaut, qui conviennent à la plupart des cas. Le nettoyage infrarouge est bien pratique pour supprimer instantanément les poussières et les rayures, ce qui permet un gain de temps considérable en post prod. Cela sera beaucoup plus propre que de scanner ce négatif avec un scanner à plat après avoir enlevé le disque plastique central.

Interface du Logiciel Vuescan menu Filtre
Interface du Logiciel Vuescan menu Filtre

Comment choisir les bon réglages dans VueScan : Menu Couleur


Concernant la Balance des couleurs : J'ai sélectionné Neutre


Ici il s'agit d'un film non référencé, j'ai mis les choix par défaut à savoir : Fournisseur du négatif: GENERIC, Marque du négatif : COLOR, Type de négatif : NEGATIVE

Pour l'espace colorimétrique je choisis toujours Adobe RGB qui est vraiment dédié à la photo.


Interface du Logiciel Vuescan menu Couleur
Interface du Logiciel Vuescan menu Couleur

Comment choisir les bons réglages dans VueScan : Menu Sortie

J'enregistre en TIF. Le format TIF est lourd et permettra de mieux ajuster les réglages.


Interface du Logiciel Vuescan menu Sortie
Interface du Logiciel Vuescan menu Sortie

La bonne exploitation des fichiers numérisés

Comme il s agit de photos d'archives, on se contentera de caler une chromie la plus neutre possible (luminosité contraste/balance des couleurs)l. La retouche cosmétique n'est pas nécessaire pour le moment.


Les photos familiales intégrant les proches au cours des différentes étapes de leurs vie n'ont qu'une valeur purement personnelle et sentimentale. Certaines archives plus généralistes comme la photographie de voyages, gagnent en intérêt aux fils des années afin de témoigner d'une époque. Elles peuvent être re-exploitées pour illustrer des articles historiques.

Commentaires


bottom of page