top of page

Lomography : Lomochrome Turquoise appliqué à de la photographie de mode en studio

Choisir le Lomochrome Turquoise pour de la photographie de mode en studio

Avec le grand retour de l'argentique, fleurissent de nombreuses émulsions expérimentales, pour la plus grande joie des artistes photographes. Lomography propose des films au rendu très décalé. On se rapproche des effets des traitements croisés. Il est assez difficile de prévoir le rendu, spécialement lors de la première utilisation. Chez Lomography, j'ai déja shooté la Metroplolis et la Purple, aujourd'hui ça sera la Turquoise.


"Optez pour la LomoChrome Turquoise pour explorer un univers merveilleux fait de teintes bleues et dorées." telle est la description sur le site du fabriquant.


J'ai donc acheté ce roll-film 120 chez Marinette vintage. Ils ont toujours un vaste choix de films expérimentaux adaptés à de nombreux projets photographiques. J'ai décidé de tester cette émulsion sur une prise de vue studio, avec comme thème de la mode... Oui de la mode!!!


Lomography : Lomochrome Turquoise
Lomography : Lomochrome Turquoise

Sécuriser sa prise de vue en numérique avant de shooter le Lomochrome Turquoise

Pour ce shooting, j'ai choisi une lumière particulièrement douce et une gamme de couleur allant du beige au marron foncé. Cela se marie bien avec les teintes chair. L'image ci-dessous a été réalisée en numérique. La chromie a été ajustée de façon la plus neutre possible.


Comme je l'explquais dans les posts précédents, l'intêret est de décliner sa prise de vue par le choix d'une déclinaison chromatique. Mais avant cela s'assurer que l'on dispose suffisament de bonnes images réalisées en numérique. Ne pas hésiter à faire déja une présélection des meilleures images et les montrer au modèle pour qu'il reprenne les meilleures poses et expressions. Ne disposant que de 12 vues en moyen format 6/6, il faut photographier judicieusement.


L'exercice est complexe pour le photographe digital qui shoot "no limit" grâce à ses cartes mémoire de grande capacité. Revenir aux fondamentaux de l'argentique demande au photographe une grande concentration et trouver le fameux "instant décisif". Un oeil expert pourra juger du professionnalisme du photographe argentique en étudiant sa planche-contact, où il pourra décrypter le cheminement photographique permettant d'obtenir "LA PHOTO". Il fut une époque où les agences de mannequin appréciaient les planches-contact pour juger du talent de leurs mannequins. "Un future top modèle doit être belle sur toute les photos de la planche contact" disait le booker d'une grande agence de mannequins parisienne.



Photographie de mode en studio, prise de vue numérique
Photographie de mode en studio, prise de vue numérique

Oser experimenter le Lomochrome Turquoise sur de la photographie de mode en studio


Il fut un temps dans les années 90's où le cross process "était bien mode" en photographie de mode. Spécialement en mode éditorial, à cette époque les magazines de modes raffolaient de photos "très tendance" pour leur série mode. A cette époque il existait une multitude de petits magazines indépendants qui étaient un excellent support pour les photographes créatifs qui avaient souvent carte blanche pour mettre en avant leur style et leurs idées. De nos jours ces "magazines underground" ont été remplacés par les réseaux sociaux. Les annonceurs qui achetaient des espaces publicitaires au sein de ces magazines se sont également rabattus sur les réseaux sociaux qui permettent de mieux ajuster une clientèle ciblée.


Pour en revenir au traitement croisé, il n'était pas forcément facile à réaliser compte tenu qu'il fallait apporter des corrections d'exposition à la prise de vue et aussi lors du développement. De plus tous les laboratoires ne proposaient pas ce service et étaient réticents, car cela endommageaient leur chimie. D'un point de vue de photograveur-chromiste, le cross-process donne des couleurs totalement décalées. Ce genre d'images ne correpondra absolument pas à la demande d'un client qui souhaite retranscrire avec fidelité les couleurs de ses vêtements. En revanche d'un point de vue créatif, le directeur artistique appréciera ce type d'images pour l'identité visuelle de la marque. On suggére plus le vêtement en situation dans des atmosphères visuelles comme dans les séries mode des magazines. A l'inverse de la photo" look book", comme dans un catalogue de PAP ou site de vente en ligne, la matière et la couleur du vêtement doivent être retranscrites avec fidélité afin que l'acheteur ait un aperçu détaillé et fidèle à la réalité de sa prochaine acquisition.


Il ne va pas sans dire que ces deux types d'images sont tout à fait complémentaires. L'intêret des films expérimentaux de chez Lomography, c'est leur grande souplesse d'utilisation, tout en restant modulable. Il est possible de les exposer entre 100 et 400 iso, les effets seront alors plus ou moins marqués selon le choix de la sensibilité.


Photographie de mode en studio, prise de vue argentique sur Lomochrome Turquoise
Photographie de mode en studio, prise de vue argentique sur Lomochrome Turquoise

Le rendu du Lomochrome Turquoise sur de la photographie de mode en studio

Comme je l'avais expliqué précédemment, pour cette prise de vue j'ai choisi une gamme de couleurs assez uniforme pour jouer sur la subtilité des teintes, le tout complété par une mise en lumière très douce et subtile. Cela se ressent dans la finesse des dégradés.


Dans cette configuration, le Lomochrome turquoise, comme son nom l'indique, les teintes turquoises apparaissent assez peu, ce sont plutot les teintes dorées qui sont mises en avant. Je ne vais pas m'en plaindre. Cela reste très cohérent avec les autres images de la série réalisée en numérique. Par expérience, cela me rappelle certains accidents photographiques réalisés en chambre noire. Ces teintes apparaissent suite à un mauvais fixage. Il est d'ailleurs fréquent que le photographe récupère ces images artistiques dans la poubelle de sa chambre noire. Les accidents photographiques quand ils sont d'origine chimique donnent également des résultats innatendus...Avec le Lomochrome Turquoise même si le résultat est assez aléatoire, il est nettement plus contôlé qu'un accident photographique.


Quand et comment utiliser le Lomochrome Turquoise

Pour conclure, il faut savoir l'utiliser à bon escient. C'est à dire qu'il ne faut pas miser sur la réussite de sa prise de vue uniquement sur cette émulsion. Il faut plus la considérer comme un bonus permettant de sortir des images atypiques. Une des erreurs de stratégie visuelle pour un photographe c'est de vouloir bâtir son style photographique sur les effets spéciaux. Le gros problème des effets spéciaux c'est qu'ils lassent très rapidement le public et deviennnet rapidement datés. Cela devient ringard puis peux revenir à la mode bien des années plus tard...ou pas. Les fameuses "ambiances bleues" on vraiment marqué une époque et une région à la fin des 90's. Si bien que son auteur ayant lancé une tendance régionale fut tellement copiée mais hélas pour lui, pas inégalée et fut rapidement oubliée. Lassé le public préferera se raccrocher à la tendance minimaliste du début des années 2000.


Le bon conseil d'utilisation pour le Lomochrome Turquoise c'est de l'utiliser judicieusement, quand on juge que cette pellicule pourrait apporter un plus à la prise de vue originale. Et pourquoi pas créer la tendance....

bottom of page