top of page

Ingénieur scannériste sachant scanner un lot de 5 diapos 24*36 avec VueScan sur un Super Coolscan 8000 ED

La transparence de la diapositive.

Ce qui est appréciable avec les diapositives, c'est que une fois posées sur la table lumineuse elles ne mentent pas. Elles restituent fidèlement les couleurs, les contrastes et la netteté. La marge d'interprétation est plutôt réduite. Les films inversibles de façon générale restent assez neutres pour une restitutions exacte des couleurs; ils sont également plus saturés que le négatif couleur. Lors d'un rendez vous en agence de pub ou de rédaction de magazine, il était appréciable de présenter une sélection de diapositives en complément de son book constitué de tirages. Cela permettait de montrer son savoir faire sur ses capacités à photographier en E6.


Numériser les diapositives 24*36 par lot.

La plupart du temps, les diapositives sont montées sous caches, afin d'être projetées pour réaliser un diaporama avec un projecteur à diapo. Dans le monde de la publicité et de l'édition, le cache permet une meilleure manipulation des ektas et d'organiser sa sélection pour les archiver dans des feuillets en polypropylène. Le cache permet aussi de légender ses images et d'y adjoindre son copyright. Il était possible de monter soi-même ses diapositives par souci d'économie ou si on développe soit même ses films. Dans notre cas, le cache des diapos 24*36 est un standard qui s'adapte à la plupart des passe-vues ou des chargeurs pour les scanners à films 24*36.




Utiliser le passe-vue Nikon FH-835M chargé de 5 diapos sur un Nikon Coolscann 800

L'avantage de scanner des diapositives organisées dans un feuillet polypropylène perforé, c'est que la sélection est déjà organisée en amont contrairement aux bandes de négatifs qu'il est déconseillé de découper individuellement.

Le plus gros avantage de la diapositive c'est sa transparence comme je l'ai évoqué lors de l'introduction. Comme la marge d'interprétation est minime, la tâche d'automatisation est facilitée. La série des Nikon Coolscan 8000/9000 est destinée avant tout aux films 120, mais il existe deux passe-vues pour le 24*36, le FH-835S pour les négatifs 24*26 et plus rarement de l'E6 en bandes. Il est plus judicieux d'utiliser le FH-835M pour les diapositives montées.


Contrairement au Nikon SF-210 pour la série des Nikon Coolscan 4000 ED/5000 ED qui permet de lancer des automatisations de 50 diapositives, le FH-835M ne permet que des séries de 5 dia. Ceci dit cela reste une bonne alternative pour les ingénieurs scannéristes ne désirant n'avoir qu'un seul scanner pour le 120 et le 135. La mise en place des diapos est assez aisée comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous.




Comment choisir les bon réglages dans VueScan : Menu Entrée


Il suffit de renseigner les différents paramètres comme indiqué ci-dessous


- Dans ce cas le document est un "Film diapositif"


- Zone d'aperçu "Auto" 


- 48 bit RVB pour avoir le maximum d'informations.


-Il faut dire "Oui" à la numérisation par lot.


-Choisir valeurs de numéro du cadre.


-Numéro du cadre : 1 par défaut, ça sera le cadre de départ.


-Cocher : Numériser à partir de l'aperçu


- 4000 DPI pour la résolution de numérisation


-J'ai activé la Rotation à gauche puisque toutes les images sont en format portrait.


-Sélectionner Pencher automatique : permet de caler automatiquement l'orientation de l'image en se basant sur le cadre de la diapositive.


-Concernant la mise au point automatique bien sélectionner "aperçu".


-Nombre d'échantillons: 1. Cette option est appréciable pour les films difficiles à exploiter. Pour un film bien exposé la valeur 1 convient parfaitement.


-J'ai activé le "mode précis" pour gagner en précision.


-J'ai également activé l'Exposition multiple, Le scanner fera deux passes : une pour les hautes lumières et une pour les basses lumières pour tirer le maximum d'info de l'ekta.


-J'enregistre en format TIF pour enregistrer en 48 bits. Plus de précisions dans le menu Sortie


-Avant de cliquer sur "aperçu" et ensuite "numériser" s'assurer que les paramètres des menus suivants soient bien paramètrés.


Interface du lLogiciel Vuescan  avec les options professionnelles
Interface du Logiciel Vuescan avec les options professionnelles

Comment choisir les bons réglages dans VueScan : Menu Sélection


Il suffit de renseigner les différents paramètres comme indiqué ci dessous :


- Taille de Sélection : choisissez Auto le scanner s'adaptera à la taille du cache de la diapositive.


Interface du Logiciel Vuescan menu Sélection
Interface du Logiciel Vuescan menu Sélection

Comment choisir les bons réglages dans VueScan : Menu Filtre

Dans ce cas, je me suis contenté de laisser les paramètres par défaut, qui conviennent à la plupart des cas. Le nettoyage infrarouge est bien pratique pour supprimer instantanément les poussières et les rayures, ce qui permet un gain de temps considérable en post prod.


Interface du Logiciel Vuescan menu Filtre
Interface du Logiciel Vuescan menu Filtre

Comment choisir les bon réglages dans VueScan : Menu Couleur


Concernant la Balance des couleurs : Neutre est le plus adapté


Ici il s'agit d'une Kodak EPP qui donne des teintes chaudes assez flatteuses pour la photographie de personnage. J'ai choisi les paramètres dédiés, à savoir : Fournisseur du négatif : KODAK, Marque de diapositive : EKTACHROME, Type de diapositive : E6

Pour l'espace colorimétrique je choisis toujours Adobe RGB qui est vraiment dédié à la photo.

Interface du Logiciel Vuescan menu Couleur
Interface du Logiciel Vuescan menu Couleur

Comment choisir les bons réglages dans VueScan : Menu Sortie

J'enregistre en TIF. Le format TIF est lourd et permettra de mieux ajuster les réglages.


Interface du Logiciel Vuescan menu Sortie
Interface du Logiciel Vuescan menu Sortie

La bonne exploitation des fichiers numérisés.

Dans ce cas très peu de retouches chromiques, peu de retouches cosmétiques également compte tenu du bon travail de maquillage de la make-up artist. La belle qualité de peau du modèle et un éclairage de studio assez doux et diffus contribuent au bon résultat. Cette série de photos était justement dédiée à présenter mon travail beauté & santé aux magazines, agences de publicité et aussi banques images qui étaient demandeuses de diapos. Pour ce faire j'avais composé un feuillet polypropylène de 20 diapositives.


Vingt an plus tard j'ai profité de l'occasion de la rédaction de ce post pour numériser cette sélection d'ekta en HD. De nos jours aucun photographe digital n'aurait l'idée de présenter ses fichiers RAW à un client potentiel lors de sa prospection. Pourtant le format RAW est un négatif digital et doit être réinterprété par le photographe (balance des couleurs, luminosité, contraste). En revanche selon l'APN utilisé, il se peut que les RAW générés se rapprochent plus d'un Ekta numérique : le fichier est fidèle à la prise de vue. Si la prise de vue a été réalisée de façon soignée, le fichier ne demandera quasiment que peu d'interventions en post-prod. De plus de nos jours, l'IA de certains logiciels derawtiseur permettent de générer un nouveau fichier RAW en en combinant plusieurs. Les clients sont demandeurs de fichiers HD retouchés. La retouche numérique, fait désormais partie du style des photographes digitaux. Il est loin le temps où le photographe livrait ses ektas que le DA examinait avec attention au compte fil en estimant le temps de retouches qui sera nécessaire pour la réalisation du document final. Ensuite la sélection d'ektas était livrée au photograveur qui devait les numériser en respectant avec fidélité les couleurs. D'ou la notion de la transparence de l'ekta.


Comentários


bottom of page