top of page

Ingénieur scannériste créant une planche-contact d'après un négatif 24*36 avec VueScan sur un Super Coolscan 8000 ED

Pourquoi créer une planche-contact numérique à l'ère du tout numérique

A l'origine la planche contact était réalisée en argentique en chambre noire. La planche est caractérisée par une feuille de papier photo 24/30. Les bandes des négatifs étaient déposées sur cette dernière, puis exposée à la lumière de l'agrandisseur. Une fois développée, fixée et rincée, on obtenait ainsi une planche contact.


L'intérêt de la planche contact, c'est d'avoir une vue d'ensemble de sa prise de vue, car toutes les images sont réunies sur la même planche. Le papier photographique qu'il soit couleur ou noir&blanc permet de restituer suffisamment de détails issus du négatif. Il est possible d'étudier chaque image à la loupe. Pour s'assurer d'une bonne netteté il est préférable de la scruter également sur le négatif au compte fil sur une table lumineuse.


Contrairement aux diapos, le négatif couleur ou N&B nécessite une inversion, c'est d'ailleurs un des rôles majeurs de la planche contact argentique. Pour le numérique c'est le logiciel de scan qui s'occupera de la conversion négatif/positif.


La planche contact numérique reprend ces grands principes. Après avoir réalisé un editing sur un logiciel derawtiseur, il est bien pratique de réaliser une planche contact numérique des images sélectionnées. Cette planche index peut être envoyée par mail ou imprimée sur un support papier afin de présenter sa présélection d'images à un client, afin que celui-ci choisisse les images qui lui plaisent. En revanche, on ne présente que rarement une planche contact argentique à un client; il est plus judicieux de lui présenter des tirages de lectures 10/15, ou des basses-def s'il s'agit d'images numérisées.


Comment scanner son film négatif pour générer une planche-contact numérique

L'intérêt est de privilégier la rapidité à la qualité. Dans l'exemple ci-dessous il s'agit de photos de concert. Les conditions de prise de vue sont assez extrêmes et la lumière assez fugace. Contrairement au photographe de studio qui adapte sa lumière à son sujet, dans la photographie de spectacle, c'est au photographe de s'adapter à la lumière scénique.


Le meilleur scanner pour réaliser une planche contact, est celui qui sera le plus rapide. On trouve encore ce genre de scanner dans les minilab, qui devaient engloutir quotidiennement de grandes quantités de films pour un maximum de rentabilité.


Dans le cas des scanner à films Nikon 24*36, on est souvent limité à des bandes de 6 vues. Il existe notamment un chargeur permettant de scanner un film entier de manière automatisée comme l'adaptateur de films bobineuses SA-30 c'est un accessoire spécial pour le Nikon Super Coolscan 5000. Concernant la série des Nikon coolscan 8000/9000 il existe un passe vue de 12 vues permettant de scanner un film de 36 vues en 3 fois.



Utiliser le passe-vue FH-835S un Nikon Coolscann 800 pour scanner un lot de douze images



Pour l'instant, je n'ai pas trouvé d'alternative au passe-vue FH-835S. Ce passe-vue permet de scanner 2 bandes de négatifs de six vues lors d'un traitement par lot. Si son avantage est la quantité, c'est au détriment de la qualité. En effet la partie supérieure du passe-vue ne presse pas assez les deux bandes de négatifs. Si les bandes de films ne sont pas parfaitement planes, des pertes de netteté apparaîtront sur les bords des images.


Je réserve l'usage de ce passe-vue exclusivement pour la réalisation de planches contact et de tirages de lecture. Comme présenté sur la vidéo ci-dessus je dispose la première bande de négatif en bas et la deuxième en haut. Dans la vidéo, les chiffres disposés sur la table lumineuse permettent d'identifier les vues de 1 à 12.


Comment choisir les bon réglages dans VueScan : Menu Entrée


Il suffit de renseigner les différents paramètres comme indiqué ci dessous


- Dans ce cas le document est un "Film Négatif couleur"


- Zone d'aperçu "maximum" (on affinera dans le menu sélection)


- 24 bit RVB (idéal si on enregistre en JPG)


-Il faut dire "oui" à la numérisation par lot.


-Choisir valeurs de numéro du cadre, il y en à douze.


-Numéro du cadre : 1


- 1000 DPI pour la résolution de numérisation c'est plus rapide et suffisant pour juger de la netteté de l'image.


-J'ai activé le Rotation à Gauche comme toutes les images sont en format paysage


-Concernant la mise au point automatique bien sélectionner "aperçu".


-Nombre d'échantillons: 1. Cette option est appréciable pour les films difficiles à exploiter. Pour un film bien exposé la valeur 1 convient parfaitement.


-Dans ce cas j'ai désactivé le "mode précis" pour gagner du temps.


-J'enregistre en format JPG, plus rapide à ouvrir et traiter que le JPG quand on n'a pas besoin de la qualité optimum. Plus de précisions dans le menu Sortie


-Avant de cliquer sur "numériser" s'assurer que les paramètres des menus suivants soient bien paramètrés.


Interface du logiciel Vuescan  avec les options professionnelles
Interface du logiciel Vuescan avec les options professionnelles

Comment choisir les bons réglages dans VueScan : Menu Sélection


Il suffit de renseigner les différents paramètres comme indiqué ci-dessous


- Taille de Sélection choisissez Maximum.


Interface du Logiciel Vuescan menu Sélection
Interface du Logiciel Vuescan menu Sélection

Comment choisir les bons réglages dans VueScan : Menu Filtre

Dans ce cas, je me suis contenté de laisser les paramètres par défaut, qui conviennent à la plupart des cas. Le nettoyage infrarouge est bien pratique pour supprimer instantanément les poussières et les rayures, ce qui permet un gain de temps considérable en post prod.


Interface du Logiciel Vuescan menu Filtre
Interface du Logiciel Vuescan menu Filtre

Comment choisir les bon réglages dans VueScan : Menu Couleur


Concernant la Balance des couleurs : J'ai laissé Neutre par défaut.


Ici il s'agit d'une Kodak Portra 800. J'ai choisi les paramètres dédiés, à savoir : Fournisseur du négatif: KODAK, Marque du négatif : PORTRA, Type de négatif : 800

Pour l'espace colorimétrique je choisis toujours Adobe RGB qui est vraiment dédié à la photo.


Interface du Logiciel Vuescan menu Couleur
Interface du Logiciel Vuescan menu Couleur

Comment choisir les bons réglages dans VueScan : Menu Sortie

J'enregistre en JPG. Le format JPG est léger et idéal pour réaliser rapidement une planche contact, sans saturer la mémoire de l'ordinateur.


Interface du Logiciel Vuescan menu Sortie
Interface du Logiciel Vuescan menu Sortie

La bonne exploitation des fichiers numérisés

Il faut compter un bon quart d'heure pour scanner un lot de 12 vues. En moins d'une heure il est possible de réaliser sa planche contact.


Les fichiers ainsi générés permettent non seulement de générer une planche contact, mais aussi de faire l'editing grâce aux basses-def. Cela permet de juger de la netteté et d'estimer le futur rendu en haute définition. Cela fera l'objet du prochain post (à suivre...)

bottom of page