top of page

Ingénieur scannériste pouvant scanner un ekta 6/6 avec VueScan sur un Super Coolscan 8000 ED

Pourquoi scanner des ektas à l'ère du tout numérique

"Mais c'est quoi une exta E6" demanda le jeune photographe digital né post années 2000.

"Un film inversible (appelé aussi très couramment « diapositive », « diapo », « Ekta », ou même « scala » si c'est un procédé noir et blanc) est un type de film photographique qui enregistre la lumière dans son émulsion directement en positif, c'est-à-dire sans inversion des valeurs (contrairement à un film négatif).

L'image résultante peut être ainsi observée directement, soit sur une table lumineuse, soit par projection. Il existe des procédés couleur et noir et blanc." lui répondit Wikipédia


Je me permet de rajouter ma propre explication historique et pratique. Quand j'étais jeune photographe, les agences de pub et les clients étaient gros demandeurs d'ekta, pour la netteté et la fidelité des couleurs. L'ekta posé sur une table lumineuse était le juge de paix : pas d'interprétation possible de la chromie. Les photograveurs pouvaient se focaliser sur la technique et aucunement sur l'artistique. Les photograveurs étaient les précurseurs des ingénieurs scannéristes.


Dans mon cas, l'intérêt c'est de pouvoir scanner mes archives de façon optimale et ce 20 ans plus tard. Les ekta E-6 comme la Provia 100F développées en laboratoire professionel et bien conservées ne subissent pas de dégradations avec le temps. Et vingt ans plus tard, j'ai ressorti une vieille planche d'ektas du classeur de l'année 2003. Pour ce faire je me suis lancé sur les pas des photograveurs ingénieurs chromistes.


Quelles différences entre un photograveur et un ingénieur scannériste

Contrairement au photograveur qui n'a pas su évoluer, l'ingénieur scannériste doit être ingénieux, et connaître des fournisseurs ultra spécialisés et très pointus dans leur domaine. En effet, le marché du scanner neuf est réduit et limité. Mieux vaut investir dans un scanner révisé grâce à la rétro-ingénierie chez un réparateur comme www.nikscanners.com et utiliser un logiciel de scan comme vueScan tournant sur les dernières plateformes informatiques. Ne pas hésiter à s'équiper des dernières évolutions technologiques comme le passe-vue universel (Universal film holder (#7)) de Stephan imprimé en 3D. Sa chaine Youtube est visible à cette adresse : https://www.youtube.com/@coolscan.

Sinon pour le reste, il faut de de la rigueur, de la méthode et être méticuleux. Et bien entendu avoir des notions de logiciel de PAO et de chromie.




Quel est le meilleur passe-vue pour scanner des ekta sur un Nikon Coolscann 800

Au risque de me répéter c'est le (Universal film holder (#7)) de Stephan imprimé en 3D. Sa chaine Youtube est visible à cette adresse : https://www.youtube.com/@coolscan. Tout est modulable par fixation magnétique, assurément meilleur que les passe-vue d'origine. La preuve en vidéo ci dessous.


Ce passe-vue modulable est extraordinaire! Je l'ai paramétré avec les barres de codes de passe-vue perforées à fixation magnétique modulable. Le scanner les lit comme les premières cartes perforées des premiers ordinateurs et permet de contrôler l'identité du passe-vue, à la manière des QR code permettant de donner une identité numérique. Ici je l'ai paramétré en mode vue par vue pour le format 6/6. J'ai placé le masque inférieur à fixation magnétique du même format format afin d'y placer l'ekta. Puis je la recouvre du cadre supérieur à fixation magnétique doté d'un verre 6/9 traité anti anneaux de Newton afin d'obtenir une excellente planéité pour une netteté optimum.


J'utilise ce passe-vue uniquement pour les ektas, que l'on sélectionne et découpe vue par vue contrairement aux négatifs couleurs que l'on conserve en bande de trois accompagnés d'une planche contact. Le support physique de l'ekta est plus rigide et on obtient une meilleur planéité contrairement au négatif qui a tendance à courber.


Comment choisir les bon réglages dans VueScan : Menu Entrée


Il suffit de renseigner les différents paramètres comme indiqué ci dessous


- Dans ce cas le document est un "Film diapositif"


- Zone d'aperçu "maximum" (on affinera dans le menu sélection)


- 48 bit RVB (idéal si on enregistre en TIF)


-Il faut dire "non" à la numérisation par lot.


-Les valeurs de numéro du cadre, décalage n'ont pas d'importance, car ce sont les barres de codage à fixation magnétique placées sur le passe-vue qui détermineront la position de l'image. Comme il s'agit d'un mode-vue par vue. sélectionner :


-Numéro du cadre : 1


- 1000 DPI pour la résolution de l'aperçu, c'est plus rapide.


- 4000 DPI c'est la résolution maximum du scanner, autant en profiter.


-J'ai activé le retournement automatique


-Concernant la mise au point automatique bien sélectionner "aperçu". Après l'aperçu, il faudra placer le point où le scanner fera la netteté avant de lancer la numérisation dans ce cas, je l'ai positionné sur l'oeil du modèle.


-Nombre d'échantillons: 1. Cette option est appréciable pour les films difficiles à exploiter. Pour un film bien exposé la valeur 1 convient parfaitement.


-Bien penser à activer le "mode précis" pour ne pas avoir de problèmes de banding.


-Bien activer l' "Exposition multiple" Le scanner fera deux passes : une pour les hautes lumières et une pour les basses lumières pour tirer le maximum d'info de l'ekta.


-J'enregistre uniquement en TIF; le format TIF me permet de bénéficier du mode 48 bits permettant de récupérer plus d'informations. Plus de précisions dans le menu Sortie


-Avant de cliquer sur "numériser" s'assurer que les paramètres des menus suivants soient bien paramètrés. Et bien sûr bien ajuster la position du cadre de sélection 6/6 sur la zone à numériser, cela équilibrera également les couleurs de façon automatique.


Interface du Logiciel Vuescan  avec les options professionnelles
Interface du Logiciel Vuescan avec les options professionnelles

Comment choisir les bon réglages dans VueScan : Menu Sélection


Il suffit de renseigner les différents paramètres comme indiqué ci dessous


- Taille de Sélection choisissez 6*6 cm Cela permet de déterminer un cadre homothétique à ajuster sur l'image d'aperçu


Pour le reste il est possible de paramétrer directement sur le cadre d'aperçu. Comme l'ekta est parfaitement plan dans le passe-vue, la netteté sera uniforme.


Interface du Logiciel Vuescan menu Sélection
Interface du Logiciel Vuescan menu Sélection


Comment choisir les bon réglages dans VueScan : Menu Filtre


Dans ce cas, je me suis contenté de laisser les paramètres par défaut, qui conviennent à la plupart des cas. Le nettoyage infrarouge est bien pratique pour supprimer instantanément les poussières et les rayures, ce qui permet un gain de temps considérable en post prod.

Interface du Logiciel Vuescan menu Filtre
Interface du Logiciel Vuescan menu Filtre

Comment choisir les bon réglages dans VueScan : Menu Couleur


Concernant la Balance des couleurs : Comme il s'agit d'un ekta lumière du jour, exposé en lumière du jour, j'ai sélectionné Neutre.


J'ai laissé les paramètres suivants par défaut. Le film Fuji Provin 100 F n'étant pas répertorié, j'ai donc configuré par défaut à savoir GENERIC COLOR et SLIDE


Pour la suite, n'ayant pas de diapo IT8 pour calibrer mon scanner, je me suis contenté des paramètres Par défaut et de l'espace colorimétrique Adobe RGB. Le résultat est très fidèle et n'a pas demandé d'ajustements chromiques trop sophistiqués.


Interface du Logiciel Vuescan menu Couleur
Interface du Logiciel Vuescan menu Couleur

Comment choisir les bon réglages dans VueScan : Menu Sortie

J'enregistre en TIF. Le format TIF me permet de bénéficier du mode 48 bits permettant de récupérer plus d'informations si besoin. Comme il s'agit de scanner vue par vue, l'éditing a été fait précédemment. L'ekta permet une meilleure lisibilité quand il est posé sur une table lumineuse et examiné au compte-fil contrairement au négatif qui nécessite une planche contact ou des tirages de lecture, ou encore des scans de lecture.

Interface du Logiciel Vuescan menu Sortie
Interface du Logiciel Vuescan menu Sortie

La bonne exploitation des fichiers numérisés

Le fichier demande très peu d'interventions chromiques en postproduction, c'est l'avantage de l'ekta. En contrepartie il est beaucoup plus difficile à exposer à la prise de vue compte tenu de sa faible lattitude de pose. Il restitue avec fidélité les couleurs sans interpretations contrairement au négatif couleur ou N&B ou le photographe doit interpréter les informations. Avec l'ekta dans certains cas il faudra maîtriser l'art du filtrage à la prise de vue. Cela demande beaucoup de rigeur même s'il est possible de sécuriser sa prise de vue en braketant ou en apportant des corrections lors du développement en fonction d'un film test.


Elle est loin cette petite phrase que l'on pouvait entendre lors de la livraison des ektas en agence de pub :


"Ah rien de tel qu'un bel ekta 6/6"


Un vieux DA anonyme


bottom of page