La ville en rose : Lyon en cross processing

Lors de mon précédent post, j'ai abordé le développement de films couleur à la maison en C-41 avec le TETENAL COLORTEC C-41 KIT 1 LITRE. A titre d'exemple pour le 8eme film, j'ai développé une vielle Provia de 1997. Je l'ai surexposé d'un diaph et traité en push +1, j'ai obtenu un négatif très vert et très dense. J'ai donc utilisé mon duplicateur de diapo, car le film était beaucoup trop opaque pour le scanner.

J'ai obtenu les quatre images négatives suivantes, contrairement à un vrais film négatif couleur, celui ci est dépourvu de masque orange.


En photographie experimentale, il faut savoir prendre des risques, pour ce faire j'ai décidé de m'aventurer en presqu ile de Lyon pour exposer ce vieux rouleau de 120. En ce milieu d'aprés midi le soleil tapait fort cela a réveillé cette vieille émulsion peu contrastée du millénaire dernier, pour en faire un film de science fiction.


Je n'étais pas au bout de mes surprises, lors du développement... Un traitement croisé avec un film périmé, cela donne des paramètres incontrôlables et irréversibles. Ce n'est pas le cas en numerique avec les filtres de Photoshop ou d'Instagram, modulables selon l'envie du moment avec la possibilité de revenir en arrière.

Verdict : "C'est vert...sévère très vert...c'est dense, ça danse c'est top dense" C'est certain, Lyon est une ville verte du point de vue de ce négatif couleur...en revanche quand on passe en mode positif couleur, c'est rose... La ville en rose. C'est un peu comme porter une paire de lunette rose, pour changer son regard, réécrire l'histoire. Ecrire une nouvelle histoire en mode développement durable psychédélique que je vous laisse découvrir.


Mise en garde : Attention le récit et les photographies qui vont suivre ne sont que pure fiction et ne représentent absolument pas la réalité factuelle.


L'écolo-velo est devenu le mode de déplacement privilégié dans l'hyper centre de Lyon, facilité par ses nombreuses pistes cyclables aménagées. La qualité de l'air s'en ressent grâce à l'écologie participative de chaque citoyen eco-responsable.


Le lycée de la Martinère Terreaux produit de nombreux bacheliers....ce n'est pas un hasard si les meilleurs bacs à compost de Lyon se trouvent seulement à une centaines de mètres de l'etablissement. Associer le terreau et le compost est la formule magique pour avoir de magnifiques espaces verts et être labellisée Ville Verte.


La salle Rameau, est située non loin des bacs à compost. L'excédent de rameaux est converti en biométhane. Ces déchets verts rentreront dans le processus de la méthanisation afin de produire du gaz vert. Ainsi il sera possible d'éco-chauffer les habitants du quartier pendant la période hivernale et en même temps de lutter contre le réchauffement climatique.


Les fameux bouchons lyonnais du quai saint Antoine, certifié zero émission carbonne grâce à la vignette Crit'Air 0 et à la démocratisation de l'électromobile. Par souci d'égalité entre les électovelocipedistes et électrottinetistes la vitesse maximum à été abaissée à 30 kmh. Ce qui laisse le loisir aux électrotomobiliste d'admirer le street art de la ville.


J'espére que cette visite revisitée de la capitale des Gaules vous à plu. Ce n'était qu un prétexte pour expérimenter le traitement croisé. Lyon étant une capitale verte de l'écologie, je me permets de conclure sur cette recommandation écologique : Le traitement C-41 étant très polluant, n'oubliez pas d'emmener votre chimie usagée en déchèterie. Vous pouvez la conditionner dans un bidon vide de 5 litres d'eau distillée soigneusement étiqueté. Merci d'avance du geste pour la planète.