Développement de négatifs couleur "home made" avec Tetenal Colortec C-41 Kit Rapid

Photographier en argentique couleur à l'époque où la photographie numérique s'est imposée sur presque tous les marchés, l'idéee peu paraitre saugrenue et plus encore de vouloir développer ses films sois même.


Pour les photographes inconditionnels de la prise de vue argentique, déjà aguerris dans le développement des films argentiques noir & blanc, le développement des films couleurs en C41 n'est guère plus compliqué. Cependant il demande juste plus de rigueur pour maintenir la chimie à une température constante de 38 C°.


Excepté le coût moins élevé et la difficulté à trouver un mini-lab, le principal intérêt, c'est de pouvoir maîtriser et d'adapter le processus de sa prise de vue, sur un traitement poussé ou d'expérimenter le traitement croisé. Dans ce cas on traitera un film E-6 dans la chimie C-41 (Appellé également cross-process.)


"Quand j'ai couru porter ma cuve Paterson à Marinette..."

J'y suis allé et j'ai acheté chez Les ateliers Marinette :

-un kit de C-41 Tetenal.

-un thermoplongeur CINESTILL TCS-1000.

- trois bidons accordéons d'1 litre.

-une vieille "pelloche périmée" de plus de 20 ans, pour le coté expérimental.

"Avec ma petite cuve Paterson, je n'avais absolument pas l'air d'un con..."


Pour commencer, la mise en spire du film dans le noir complet, l'ensemble sera placé dans la même cuve Paterson que celle utilisée habituellement pour le développement des films noir&blanc. Sur l'image ci dessus je viens de mettre en boite un film diapositive fuji Provia de 1997. Concernant les films 120 périmés, avant usage il vaut mieux en dérouler le début dans l'obscurité afin d'en remplacer l'adhésif qui maintient le film au support papier noir.

Avec les temps celui ci et à de très forte chance se décoller et de se plier en accordéon dans les rouleaux des dos Hasselblad.

Ici j'ai utilisé de l'adhésif orange de chantier.


La préparation de la chimie est à répartir en trois bidons avec les six flacons, le tout dilué avec de l'eau distillé est assez facile à réaliser. Ici une préparation de 500 ml permet le développement de huit films. L'intérêt est de terminer par le traitement croisé qui altère la chimie. Beaucoup de mini-lab refusent de le faire cause de cela.


Bien lire les instructions : tout est mentionné de façon trés clair dans le livret fourni avec le Tetenal Colortec C-41 Kit Rapid. Porter une blouse et des gants de protection est recommandé.


Pour commencer paramétrer la température et les temps de développement du CINESTILL TCS-1000. Mettre les trois bidons accordéon et la cuve Paterson, remplie d'eau pour un prélavage et mise à température. Le tout au bain marie dans une grande bassine.


1 : Quand la température de la chimie atteint 38 C°, vider l'eau de la cuve Paterson

2: Remplir la cuve avec la solution du bidon 1, lancer le timer intégré du CINESTILL TCS-1000 ici 4mn 30

3: Agiter par renversement la cuve toutes les 20/30 secondes et replacer la dans le bain marie

4 : Changement de chimie : vider la solution 1 et la remplacer par celle du bidon 2

5: Agitation par rotation avec le touilleur, (ici 15 mn) et mise à température de l'eau de rinçage

6: Vider la solution 2 et rinçage de 3 mn avec changement d'eau toutes les 30 secondes

7 : Re-programmation du timer. Il est possible d'utiliser également l'eau du bain marie pour le rinçage

8: Verser la solution 3 pour une durée de 1 mn avec le touilleur


Ouvrir la cuve et mettre le film à sécher, avec une pince lestée. Dans le cas de ce traitement croisé experimental le résultat aléatoire dû aux années et au stockage donnera un film trés dense, même avec une correction de +1 diaph à la prise de vue et +1 lors du développement. La numérisation de ce négatif peu exploitable fera l'objet d'un prochain post. Cliquez sur l'image ci dessus pour voir le résultat.